Est-il important de se sentir important? Au sein d’une équipe: oui. Il ne s’agit pas de flatter l’égo de vos collaborateurs mais de créer les conditions de leur engagement.
Entre mutation, changement d’organisation et évolution de carrière, les équipes se reconfigurent en permanence. Cherchez la durée maximum que vous avez expérimentée sans départ ou arrivée d’un collaborateur dans votre équipe. S’agit-il de quelques mois? D’un an? Ou est-il difficile de répondre tant les mouvements sont nombreux?

En effet, nul n’est irremplaçable. Or, il existe un risque de confusion: ce n’est pas parce que «chacun est remplaçable» que «chacun» n’est pas important.

 

En quoi cela compte-t-il?
Quand on se sent important, on se sent vivant. On est pris en compte et reconnu par ceux qui évoluent dans le même système que nous. On développe ainsi le sentiment d’appartenance (évoqué dans mon précédent article: inclusion et sentiment d’appartenance pour une équipe performante). C’est un facteur d’énergie et de plaisir qui génère de la motivation et de la flexibilité dans le raisonnement et les comportements. Flexibilité et motivation: deux facteurs essentiels à l’entreprise qui doit s’adapter au changement!

À l’inverse, faites l’exercice de vous projeter dans une situation où vous n’avez pas l’impression d’être important. Par exemple, on ne vous donne pas la parole alors que vous avez un point de vue à partager. Vous n’êtes pas invité à une réunion alors que vous êtes concerné par l’ordre du jour. Ou encore vous avez instruit un dossier avec engagement, mais vous ne recevez pas de retour… sans compter que quelqu’un s’est approprié le travail que vous avez fourni.

Si ces situations se répètent, il est probable que vous ne vous sentirez pas important. Votre motivation, votre énergie et votre plaisir risquent de décroître. Vous serez alors davantage tenté par les «petits calculs» et la protection de votre territoire. Par un savant mécanisme de défense que je détaillerai dans un prochain article, vous exprimerez sans doute plus de critiques non constructives sur le travail des autres ou sur le vôtre.

Si vous pensez également que «se considérer comme important» dans une équipe est source d’engagement et de performance, que faire pour que vos collaborateurs se sentent importants?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

EffacerEnvoyer