1. Les personnes et les groupes humains n’aiment pas le changement, et font tout pour en limiter  l’impact, consciemment ou pas
  2. Dans une phase de changement plus ou moins subie par la majorité des collaborateurs, il est essentiel de les impliquer dès que possible pour que chacun se sente éventuellement acteur et  motivé par les défis à relever
  3. Le changement soulève des craintes fondées ou fantasmées, qui, si elles ne sont pas exprimées et entendues, freinent la coopération et l’engagement dans le travail
  4. La rétention d’information utiles aux collaborateurs amplifie les  craintes et les problèmes
  5. Le changement est d’autant plus exigeant que l’on se rapproche du terrain en terme de niveau hiérarchique
Le changement est une formidable opportunité de progresser individuellement et collectivement
Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

EffacerEnvoyer